Pas de précipitation

 

Il est trop tôt pour prévoir ce que seront la fin de l’année 2010 et les années suivantes. Faire des prévisions c’est anticiper l’avenir. Pour pouvoir le faire, il faut être en présence d’informations spécifiques. Début juillet, sur les graphiques trimestriels des principaux indices boursiers,  il est envisageable d’observer un non-croisement sur un MACD trimestriel. Cette situation exceptionnelle du point de vue de l’ATDMF serait une première (tous marchés confondus).  Ceci impliquerait un retour des indices sur des niveaux observés pendant la décennie 80 – 90.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>