Les vacances ?

Surement pas pour les traders ATDMF.

Bien au contraire, pendant le mois de juillet et les suivants de nombreuses opportunités sont envisageables. La cause : la tendance à long terme sur les différents actifs va se renforcer.

Vive les bulles et les parallèles (sans oublier les non-croisements)

 

Pourquoi l’analyse technique est obsolète.

L’analyse technique (AT) a pour objet de prévoir un objectif de cours d’un actif financier (action, indice, devise, matière première taux d’intérêt). L’ATDMF a pour objet d’anticiper la durée d’un mouvement d’un actif financier.

Un objectif de cours est un sous-ensemble de la durée d’un mouvement. Les techniques misent en œuvre pour obtenir les résultats cherchés sont différentes. Nous ne retiendront sous le terme AT uniquement les approches statistiques. Il est cependant globalement admis (et pratiqué) que ce terme regroupe aussi bien l’AT proprement dite que le chartisme (technique ancestrale basée sur une analyse visuelle de tendance sur un graphique).

Une différence notable entre l’AT et l’ATDMF concerne le support de la recherche. En AT les outils sont conçus sur le principe : les acteurs qui font varier les cours sont des hommes et donc leur comportement est répétitif. Il est donc possible d’utiliser le passé pour anticiper l’avenir. Si cette idée pouvait se concevoir jusqu’au début des années 90, depuis cette époque il n’en est plus ainsi. Progressivement, les ordinateurs et le développement des moyens de communication ont modifiés la donne. De nombreux algorithmes divers et variés  

permettent de traiter des montants de capitaux  largement supérieurs à ceux qui viennent des cerveaux humains.

Aujourd’hui, ne pas comprendre que l’AT appartient au passé est une erreur qui ne peut que se traduire par des déconvenues pour les opérateurs et les analystes.

L’ATDMF se base pour analyser la puissance de fluctuation des cours :

du nombre d’informations exceptionnelles positives (IEP), de l’absence d’informations exceptionnelles négatives (IEN)  ainsi que du  potentiel de hausse de la volatilité, le tout dans une optique dynamique.

La notion IEN / IEP est fondamentale. En quoi consistent elles : La présence d’une seule IEN va empêcher de réaliser une plus value. Vous souhaitez allumer un lampadaire avec une ampoule en bon état. Si un fil électrique du lampadaire n’est pas raccordé à la prise, il sera impossible d’utiliser votre lampadaire pour vous éclairer. Plus il y aura d’IEP, plus le mouvement sera puissant. Exemple : vous souhaitez rallier deux villes distantes de 800 KM. Si vous utilisez un vélo vous mettrez plus de temps qu’en utilisant une auto et si vous utilisez un avion privé vous irez beaucoup plus vite qu’en voiture. Les IEN et les IEP sont visualisés sur les indicateurs techniques utilisés en AT et sur les indicateurs de volatilité. Il existe une hiérarchie sur les IEP.

Dans la démarche AT, l’absence de notion d’IEN et d’IEP n’existe pas. Une prise de position /  prévision sera faite « au petit bonheur la chance » sans tenir compte du niveau de risque pris. Le nombre d’IEP requis pour prendre position permet de calibrer précisément le niveau de risque (ce qui permet d’affiner le money management)   

La démarche utilisée en ATDMF depuis le début des années 90  est la suivante:  le mouvement de hausse ou baisse d’un actif financier est la résultante du potentiel de hausse de la volatilité. Personne n’a jamais remis en cause cette proposition. Les bandes de Bollinger sont utilisées pour appréhender la volatilité.

Vous souhaitez approfondir le sujet, lisez :

L’analyse technique aujourd’hui, la méthode ATDMF   Editions Economica

Philippe Cahen

cahen.atdmf@yahoo.fr

5280 sur le cac 40 : danger à moyen / long terme

 

Si ce niveau  5280 (SAR hebdomadaire) ne sert pas de support durant la dernière semaine de juin 2018, on aura confirmation d’un mouvement de baisse de l’indice pendant de nombreuses semaines (mois?).

La probabilité de réalisation d’un tel scénario doit être privilégiée au vu du comportement des indicateurs d’un graphique quotidien. Une analyse similaire sur le DAX  renforce cette hypothèse de baisse des indices.

cahen.atdmf@yahoo.fr

Prévisions à l’horizon de quelques semaines ou plus.

Sans rentrer dans une analyse sophistiquée , il suffit de se poser la bonne question. Non pas :

le CAC va t’il dépasser ou casser tel niveau. Si celle-ci ne manque pas d’intérêt, elle est cependant secondaire par rapport à la question de base : pendant combien de temps, tel mouvement (à la hausse ou à la baisse) va t’il se poursuivre.

En ce qui concerne le moyen / long terme il suffit d’observer la tendance d’un indicateur stochastique et d’un MACD sur des graphiques hebdo et mensuel et se poser la question d’ici combien de périodes un croisement des indicateurs et de leur moyenne mobiles peuvent-il intervenir. Ceci est une démarche analyste technique. Elle le sera encore plus si vous observez des spécificités entre l’indicateur et sa moyenne mobile (non-croisement par exemple)

Actuellement il est possible d’en déduire que le CAC va baisser durant plusieurs mois comme l’or , le pétrole et la parité € /$.  L’ATDMF permet d’affiner les prévisions.

Vous souhaitez d’autres informations : cahen.atdmf@yahoo.fr

Trading avec l’ATDMF

 

Depuis quelques jours sur l’unité de temps 2 minutes du Forex il y a un signal d’opération potentiel toutes les minutes. Il est donc aisé de choisir une paire de devises pour laquelle le risque est minimal (absence d’IEN) et le potentiel de gain maximum (nombreux IEP). De nombreux signaux sont envoyés sur les autres actifs financiers.

Rappelons qu’il est stupide (et le mot est faible) de se dire spécialise des taux ou des indices ou du Forex lorsque la démarche de prise de position est l’analyse technique. De même, il n’y a aucune raison de privilégier une prise de position à la hausse plutôt qu’à la baisse : il faut prendre position sur le seul critère du potentiel de la plus-value.

cahen.atdmf@yahoo.fr

Compte rendu : petit déjeuner ENSAE (8/6/2018)

Prévisions à l’horizon de quelques mois:

10 Y T Notes

Si 114 ne sert pas de support (119 actuellement)  => 100. Probable si nouveau point bas annuel d’ici un mois.

Il s’agit d’une correction de la baisse des taux entamée en 1980 => mouvement d’une durée de plusieurs années.

 

Eurodollar 3 mois

Baisse des cours multi annuelle : 97.66 = cours actuel pas de remise en cause tant que 98 = resistance.

 

Bund

 

Tant que le point bas annuel sert de support (156) une stabilisation des cours reste probable. Sinon poursuite de la baisse vers 145 sans grande conviction.

 

€ / $

 

1.2630 point clé. Au-dessus => 1.38/1.39 . Si nouveau point bas annuel (< 1.15) => 1.05. Réponse d’ici qq jours ou semaines

 

Bitcoin / USD

vulnerable tant que 8800 = resistance. Effondrement si < 5200. 10 000 semble difficile à dépasser.

 

S&P 500

=> 2500 simple correction technique. Poursuite de la hausse pendant plusieurs trimestres assez probable.

 

NASDAQ 100

Hausse probable pendant plusieurs années

 

CAC 40

 

Hausse durant qq trimestres si > 5700. Si < 5200 =>  4500 difficile de se prononcer.

 

WTI

 

Haussier vers 100 ? plusieurs mois si la zone 55 / 60 sert de support d’ici 2 à 3 mois sinon retour vers 40 fin 2018.

 

gold

 

Pas haussier d’ici fin 2018 : Tant que 1400 sert de résistance => 1240 ou 1180.

0.9 courant 2017 ???

Eh oui, il s’agit bien de la parité € /$. Parmi l’ensemble des prévisions (tous actifs financiers confondus) c’est celle dont la probabilité de réalisation est la plus forte en se basant sur les principes de l’ATDMF.

Que signifie cette prévision en dehors du fait que les taux US progresseront plus que les taux européens?

C’est la question à 10 centimes (mais dans quelle devise?)

 

Je vous adresse à toutes et à tous une année 2017 faite de nombreuses opérations gagnantes et une bonne santé.

N’oubliez pas qu’une version ATDMF spéciale trading est toujours disponible.

 

Philippe Cahen

Formation ATDMF et taux d’intérêt

 

Depuis trente ans durant la formation de base, tous les anciens stagiaires peuvent en témoigner, j’ai toujours expliqué en quoi l’évolution des taux est primordiale. Deux raisons différentes sont à considérer :

– Ce sont des produits très liquides où les techniciens sont rois.

– L’évolution des autres actifs financiers sont directement dépendants de la tendance des taux (sous certaines conditions). Depuis 1982 les règles d’arbitrages et de fonctionnements sont inchangées.

Des places sont disponibles pour les formations à partir du 21 Novembre.

Renseignements  : cahen.atdmf@yahoo.fr